LA FAMEUSE RILLETTE DE THON

Rien de plus pratique que la rillette de thon pour accompagner un apéro et faire carton plein…

DSC08017

Ingrédients (pour 4pers)                                    Cuisson : aucune ; Prép. : 15min

– 100g de thon blanc au naturel
– 3 cuillères à soupe de mayonnaise
– 4 cuillères à soupe de fromage ail et fines herbes
– 1 brin de ciboulette
– 10 feuilles de menthe
– 1 citron vert
– 1 petit oignon
– 1 pomme Granny Smith
– 5cl d’huile d’olive

Préparation

DSC08001 1. Egouttez le thon. Ciselez l’oignon finement. Epluchez la pomme et ciselez-la également, puis versez un peu de jus de citron dessus pour éviter qu’elle ne noircisse.
Hâchez finement la menthe et ciselez la ciboulette.
KLKL

 

jùùùùùùùù

DSC08007

2. Mélangez au thon : la crème ail et fines herbes, la mayonnaise, l’oignon ciselé, la pomme, la menthe, et la ciboulette. Assaisonnez avec un peu d’huile d’olive et le jus d’un demi citron vert.

Enfin, faites griller quelques toasts pour tartiner la rillette !

TOUT SUR… LA NOIX DE MUSCADE

Son parfum puissant mi-poivre mi-cannelle redonne du caractère à vos plats, desserts et boissons. Mais restez sur vos gardes et utilisez-la avec parcimonie, car cette poudre peut s’avérer dangereusement toxique…

muscade2

muscade1C’est quoi, exactement ?
Muscade ? Et bien non, ce n’est pas une ville. En fait, la noix de muscade, c’est le fruit du muscadier, un arbre immense originaire d’Indonésie. Pour obtenir une belle noix de muscade, il faut s’armer de patience, et aimer jouer à cache-cache : le muscadier fait naître des fleurs orangées. De ces fleurs naît un fruit jaune-orangé parcemé de petites tâches. Lorsque ce fruit est mûr, on peut l’ouvrir en deux et découvrir un noyau rouge vif en son centre : c’est ce qu’on appelle le macis. Dans ce noyau se cache une amande brune : la voici, la noix de muscade !

Et qu’est ce qu’on en fait ?
On l’utilise à l’état brut mais râpée, à petite dose, pour parfumer une soupe, des légumes, ou pour relever un gratin Dauphinois. On la trouve aussi directement réduite en poudre, assaisonnant des cocktails comme le Brandy Egg Nogg, un classique à base de Cognac.

Vertues ?
Elle se vend en huile essentielle, indiquée pour stimuler la digestion et faciliter l’élimination des parasites intestinaux.

Un narcotique légal…
Attention cependant à mesurer votre consommation de noix de muscade : à forte dose, elle contient des substances toxiques qui provoquent des effets souvent comparés au LSD ou à l’héroïne. Au delà de 20g ingéré par une même personne, elle entraînera une très forte déshydratation, allant jusqu’à la mort… Les prisonniers en sont les premiers consommateurs.

C’est cher ?
Oui, un peu. Comptez environ 5€ les 100g pour la noix de muscade, 3,60€ pour un flacon de noix de muscade en poudre de 35g.
On la trouve facilement en supermarché.

Gratin de macaroni aux deux jambons

Un plat pratique si des copains débarquent à la dernière minute à la maison, ou si on doit faire à manger à des marmots et être sûr qu’ils aimeront sans moufter !

DSC07997

Ingrédients (pour 2pers)                                    Cuisson : 25min ; Prep. : 15min

– 150g de macaroni
– 4 tranches de jambon blanc
– 4 tranches de jambon type Serrano
– 30g de gruyère râpé
– 5g de noix de muscade
– 1 bouillon cube (légumes ou volaille)

Pour la béchamelle
– 50cl de lait
– 0,30g de farine
– 0,30g de beurre doux
– 20g de gruyère râpé

Préparation

1. Préchauffez votre four.
Faites bouillir de l’eau avec un bouillon cube. Cuisez les pâtes le temps indiqué sur le paquet : elle doivent être Al Dente. Egouttez-les et rafraîchissez-les à l’eau froide puis réservez-les.

12. Préparez la béchamelle : mettez le beurre à fondre dans une casserole. Ajoutez la farine et mélangez-les à la spatule en bois.
Une fois homogénéisé, laissez le mélange (que l’on appelle « roux ») cuire. Faites tiédir le lait puis, lorsque le roux commence à mousser, versez-y le lait en deux fois, tout en mélangeant au fouet.

2Le mélange épaissit ? Il n’y a pas de grumeaux  ?Vous êtes sur la bonne voie ! Portez-le à ébullition 5/6 minutes puis ajoutez le gruyère râpé, la noix de muscade râpée, du sel et du poivre.
Mélangez les pâtes à la béchamelle.

gyguygyg 

54. Commencez le montage : des pâtes, puis du jambon, puis une nouvelle couche de pâtes, puis l’autre jambon. On peut même ajouter un peu de grugère au-dessus de chaque étage de pâtes. Continuez ainsi de suite tout en faisant attention à ne pas remplir votre plat à gratin jusqu’au bord : la béchamelle, en cuisant, coulera sur les bords de votre plat à vous n’aurez plus qu’à nettoyer votre four complètement… Terminez par une couche de gruyère râpé et enfournez à 180° pendant environ 20minutes.

Astuce : si vous n’avez pas de balance pour peser la farine, sachez que 0,30g = une tasse à espresso remplie. 

Lasagne chèvre-courgette-menthe

Tomates confites, chèvre frais, menthe : une association savoureuse qui ravira les adeptes du sucré salé. Une entrée fraîche et légère qui peut aussi se décliner en plat pour les beaux jours…

Ingrédients (4 pers)    Cuisson : 1h30 ; Prép. : 50min

– Pâte à lasagne (8 feuilles)
– Bouillon cube
– 4 tomates
– 3 grosses courgettes
– 8 tranches fines de poitrines fumées
– 300g de chèvre frais type Chavroux
– 10 feuilles de menthe
– 1 brin de ciboulette
– Sucre en poudre
– Gros sel, poivre, thym
– Huile d’olive
– 20cl de crème liquide

Préparation

Les tomates confites
C’est la première étape, car elle impose une cuisson lente.
1.  Déposez du papier cuisson sur une grille de votre four et préchauffez-le à 120°.
2. Lavez les tomates, enlevez le pédoncule puis coupez-les en 4 quartiers. Epépinez-les, puis étalez ces pétales de tomates sur votre grille, sans les coller.
3. Salez les tomates, sucrez-les avec générosité, puis arrosez-les d’huile d’olive.
4. Déposez deux brins de thym sur la plaque, puis enfournez les tomates dans votre four à 120° pendant 1h30.
5. Une fois confites, égouttez un peu les tomates tout en récupérant le jus que vous laisserez de côté pour l’ultime assaisonnement. Puis débarrasez-les dans une petite assiette.

La crème au chèvre
1. Hâchez finement la menthe et ciselez la ciboulette.
2. Fouettez le chèvre frais pour qu’il ait une texture lisse et crémeuse. Ajoutez les 20cl de crème liquide, une cuillère à soupe d’huile d’olive puis salez et poivrez.
3. Ajoutez les herbes au chèvre puis mélangez le tout.

La lasagne
1. Mettez une grande casserole d’eau à chauffer et ajoutez le bouillon cube.
2. Pendant ce temps, lavez et taillez les courgettes en tranches fines d’environ 5mm. Si vous avez une mandoline, c’est mieux.

3. Une fois que l’eau bout, déposez vos lamelles de courgettes. Cuisez-les quelques minutes, elles doivent rester légèrement croquantes.
4. Une fois cuites, conservez l’eau et débarrassez les courgettes à l’aide d’une écumoire. Déposez-les dans une passoire. Laissez couler un filet d’eau froide dessus pour stopper leur cuisson.
5. Dans la même eau bouillante,  plongez les 8 feuilles de lasagne délicatement. Tournez régulièrement afin éviter qu’elles se collent les unes contre les autres.
6. Une fois cuites (voire temps de cuisson sur votre paquet, cela dépend des marques), déposez-les dans une passoire en procédant de la même manière que pour les courgettes.
7. Enfin, faites grillez la poitrine fumée dans une poêle avec de l’huile d’olive bien chaude. Faites un aller-retour puis déposez-les sur du papier absorbant.


Le montage

1. Préparez un petit bol remplit d’huile d’olive et un pinceau. Dans un plat de préférence rectangulaire et en verre, badigeonnez le fond d’huile d’olive.
2. Déposez deux feuilles de lasagne huilée dans le plat. (Faites-le pour chaque « étage », cela évite à la lasagne de coller). Ajoutez la crème de chèvre aux herbes, quelques lamelles de courgette, puis une nouvelle serie de lasagne. Cette fois-ci, mettez la crème de chèvre, les tomates confites et la poitrine fumée.
Pour résumer : pâte, huile d’olive, chèvre, courgette, pâte, huile d’olive, chèvre, tomates, poitrine fumée.
Répétez cet ordre jusqu’à ce que la lasagne soit terminée.
3. Placez-la au frais pendant au moins 2h avant de la déguster.
4. Une fois montée, assaisonnez-la avec un peu d’huile d’olive, de fleur de sel et du jus des tomates confites.

Il ne reste plus qu’à couper la lasagne en 4 parts et à la savourer !

Goütu, ou le sandwich à 1€

On a testé le sandwich le moins cher de Paris !

Oui oui oui, vous avez bien lu : l’enseigne Goütu propose aux parisiens des sandwichs à partir d’un 1€. Impossible, me direz-vous ? Et bien si, et de vrais sandwiches en plus, pas seulement du pain et deux ridicules morceaux de fromage. La gamme s’étend de 1€ à 3€ le sandwich, et on y trouve aussi des petites salades et desserts. Curiosité oblige, mon amie et moi avons testé le sandwich à 1€ et celui à 2€. Verdict : plutôt cool !

Sandwich cream cheese, concombre, menthe

1€

Sandwich dinde, coleslaw, voile de curry

2€

Sandwich Crispy chicken, tomates fraiches et confites, smoothie d’avocat

2€

Imaginez un peu les sandwiches à 3€ ! Composition au choix et illimitée (encore faut il pouvoir le fermer…).

Pour être calé, il en faut bien deux. Moi, j’en ai eu pour 3€, c’était bon, et j’y retournerai. C’est quand même agréable de sentir qu’on ne se fait pas arnaquer, pour une fois !

Goutu, eat and smile
– Palais des congrés, place de la porte maillot, Paris 17ème
– 11, Rue du marché saint-Honoré, Paris 1e
– 51 rue Peletier, Paris 9ème
Ouvert tous les jours de 10h à 14h30

Nouilles sautées au poulet

Envie d’un peu d’exotisme ? Voici un plat qui nécessite un peu de patience, mais qui s’avère très pratique lorsque l’on reçoit beaucoup de monde. Les nouilles sautées font généralement fureur, et chacun peut y mettre sa touche personnelle ! Essayez ma recette, testée, approuvée, et vite dégustée !

DSC07092                        

Ingrédients (pour 4 pers)                        cuisson : 20min ; prép. 40min
– 500g de blancs de poulet
– 2 courgettes moyennes
– 3 carottes moyennes
– 2 gros oignons
– 250g de nouilles asiatiques type soba
– 30ml de sauce soja
– 2 cuillères à café de sucre en poudre
– 10g de gingembre
–  Huile de tournesol

Préparation

1. Trempez les nouilles asiatiques dans de l’eau tiède jusqu’à ce qu’elles se détachent les unes des autres.
Lavez, épluchez et taillez les légumes en fines lamelles. Faites de même avec le poulet, en prenant soin d’obtenir des tranches fines. Hachez le gingembre et réservez au frais.

2. Faites chauffer l’huile dans une sauteuse ou un wok. Jetez-y les oignons. Une fois cuits, débarrassez-les. Remettez de l’huile à chauffer puis cuisez de la même manière les carottes et les courgettes. Ajoutez un peu d’huile à chauffer et faites cuire le poulet avec : le gingembre haché, la sauce soja, le sucre en poudre, du sel et du poivre.
fgfgf
3. Ajoutez tous les légumes au poulet, puis les nouilles. Assaisonnez avec encore un peu de sauce soja. Dégustez, c’est prêt !
Pour varier les plaisirs, vous pouvez y mettre quelques zestes de citron, un peu de piment ou encore des lamelles de poireaux…

Le match des pâtes à tartiner

Par Maëva Terroy et Chloé Lescarret

Tout le monde a déjà entendu parler du Nutella au moins une fois dans sa vie. Cette pâte à tartiner connaît un succès fou depuis 1961.  Petits et grands l’apprécient sur une crêpe, tartine ou à la petite (voire grosse) cuillère! Mais le groupe Ferrero s’est toujours arrangé pour ne pas dévoiler sa recette tant adorée. Même si de nombreuses marques ont tenté de concurrencer l’indétrônable, on en revient toujours au même refrain : « Nutella, c’est meilleur ».

Notre challenge : trouver non pas le futur N°1 mondial en matière de pâte à tartiner mais une qui vous rendra tout autant accro. On en a testé 4 avec des goûts, textures et prix différents, histoire de vous donner envie de varier vos petits dèj’ et goûtés !

Le beurre de cacahuète (marque Dakatine ou Skippy’s) :
On le trouve en supermarché et épiceries exotiques au prix de 3.20€ les 500g. C’est LA pâte préférée des américains.
On l’aime : car sont goût est fort en cacahuète, légèrement granuleux mais ultra fondant !
Ses moins : Les calories. Il y a 587kcal pour 100g de beurre de cacahuète contre 544kcal pour 100g de Nutella. Ça se joue donc serré, mais Nutella l’emporte.
Ses plus : Il se cuisine aussi bien sucré que salé (pensez au poulet aux cacahuètes).

Le Philadelphia au Milka :
On le trouve en supermarché au rayon frais depuis mars 2012 seulement au prix de 2.09€ les 150g.
On l’aime : car c’est frais et pour son goût de chocolat au lait et caramel.
Ses moins : sa texture tel un « fromage-gel » frais est un peu déconcertante. C’est aussi très sucré.
Ses plus : on peut le déguster sans culpabiliser car il ne contient que 300kcal pour 100g, argument de choc contre Nutella (544kcal/100g) !

Pietra de Pierre Hermé :
Commercialisée à partir de la rentrée seulement, on a eu le privilège de la tester ! Goût praliné-noisette avec des éclats de noisettes caramélisées, c’est LA pâte à tartiner des fins gourmets !  Vendue 15€ les 220g elle sera disponible dans les boutiques de Pierre Hermé ou en ligne à www.pierreherme.com.
On l’aime : pour ses éclats de noisettes caramélisés et son goût praliné.
Ses moins : son prix et la fine couche d’huile sur le dessus de la pâte : il faut évidemment la mélanger avant de consommer, ça la rend aussi un peu plus facile à manier (sa texture est plus compacte que celle du Nutella).
Ses plus : des ingrédients de qualité, chocolat amer et noisette du Piemont s’il vous plaît !

Turrodelia de Jijona (marque Coloma Garcia) :
On la trouve seulement dans une boutique de spécialités espagnoles à Paris (Ibérique Gourmet), et elle a de quoi devenir addict !
On l’aime : pour son goût d’amande pas totalement lisse et  sa texture hyper crémeuse.
Ses moins : point faible de toutes les pâtes à tartiner mais particulièrement celle-ci, elle peut être écœurante. On la trouve aussi un peu trop liquide. Son prix : 9,50€ les 200g.
Ses plus : on peut faire des pâtisseries originales avec : crème pâtissière, tuiles etc.

Voilà de quoi varier les plaisirs sucrés de ceux qui en ont marre du Nutella, qui sont allergiques aux noisettes, ou qui déteste le chocolat !

Go McDo !

Le fast food américain a créé une nouvelle application pour smartphone. L’idée? Installez-vous tranquillement dans votre canapé, commandez en ligne sur le site Internet, et foncez dans le Mc Donald’s le plus proche pour récupérer votre repas en doublant tout le monde! Autre scénario possible: vous rentrez tard du travail? Pas de temps à perdre, passez votre commande dans les transports et récupérez votre paquet en un rien de temps! Le paiement en ligne est bien sûr sécurisée.

La commande se fait de la même manière que sur les bornes présentes dans chaque établissement, et c’est vraiment très simple! Reste plus qu’à attendre que la commande soit prête pour venir manger ou rapporter chez soi son repas. Bref, un bon moyen de ne plus faire la queue!

Pour le moment, seulement 10 magasins jouent le jeu, et ils se situent tous en Ile de France  :

  • Paris Champs Elysees Galerie
  • Paris Wagram
  • Vitry Sur Seine Leclerc
  • Velizy Europe
  • Creteil Rn6
  • Creteil Centre
  • Creteil Soleil
  • Conflans Sainte Honorine
  • Avrainville
  • L’isle Adam

Commandez via l’application ou sur le site Internet www.mcdonalds.fr

Risotto crevettes et asperges vertes

Elles nous font de l’oeil depuis déjà plus d’un mois sur les étals, c’est le moment de profiter des asperges !
Associez-les à un risotto aux crevettes et vous ferez carton plein auprès de vos invités. C’est testé, approuvé, et dévoré en un temps record !

Ingrédients (pour 2 pers)                           Cuisson : 30min ; Prép. : 20min
Pour le bouillon:                                           Pour le risotto:
Crevettes roses (20pièces)                            Carcasse des crevettes
Pointes d’asperges vertes (12 pièces)            1 oignon
Riz pour risotto                                            1 carotte
1 échalotte                                                   15cl de vin blanc sec
20g de gingembre frais                                20g de concentré de tomate
15ml de crème liquide                                  Fumet de poisson (poudre)
5cl de vin blanc sec                                      Thym, laurier
Parmesan râpé                                              Huile d’olive
Huile d’olive

Le bouillon
Épluchez les crevettes roses et conservez leur carcasse.
Épluchez et taillez grossièrement l’oignon et la carotte. Faites chauffer l’huile dans votre casserole.
Jetez-y les carcasses de crevettes, faites dorer et écrasez-les bien, n’ayez pas peur de les défigurer !
Débarrassez-les sans racler le fond de la casserole, qui doit contenir les sucs.
Faites chauffer encore un peu d’huile d’olive puis ajoutez l’oignon et la carotte coupés. Laissez cuire environ 2minutes.
Reversez les carcasses de crevettes et déglacez avec les 15cl de vin blanc.
Une fois le vin blanc évaporé, salez, poivrez, et ajoutez le concentré de tomate puis le fumet de poisson dilué dans de l’eau tiède. Il doit recouvrir les carcasses.
Mettez le thym et le laurier et laissez mijoter à feu doux.

Les garnitures
Pendant que le bouillon mijote, mettez une casserole remplie d’eau à chauffer avec du sel.
Lorsque l’eau frémit, plongez-y les pointes d’asperges. Cuisez-les environ 7min pour qu’elles soient croquantes, puis placez les sous l’eau froide pour stopper leur cuisson.
Ensuite, taillez-les en dés d’environ 1cm. Faites de même pour les crevettes.
Hâchez finement le gingembre.
Lorsque le bouillon à réduit, gouttez-le : s’il est parfumé et assez concentré, passez-le au chinois afin de ne garder que le liquide bien clair.
N’oubliez pas : ne faites pas trop réduire, vous devez en avoir assez pour faire votre risotto !

Le risotto
Ciselez l’échalote finement.
Faites chauffer de l’huile d’olive dans une sauteuse.
Versez l’échalote et le riz dans la sauteuse. Mélangez bien : le riz doit devenir transparent mais ne doit pas colorer !
Sachez qu’à partir de maintenant, vous allez en « avoir plein les bras », car le secret du risotto, c’est de mélanger !
Une fois que les grains sont transparents, déglacez au vin blanc.
Lorsqu’il est évaporé, versez un peu de bouillon de crevettes. Mélangez, le riz doit « boire » le liquide.
Recommencez l’opération jusqu’à l’obtention de grain cuits légèrement croquants.

A table !
Terminez la cuisson en y mettant la crème liquide, le parmesan, les asperges, les crevettes et le gingembre hâché.
Assaisonnez si nécessaire, et mangez tout ! Et oui, un risotto ne se réchauffe pas, car il serait pâteux et nettement moins bon que consommé dans l’immédiat.

Bon appétit !

Par ici les astuces pour un risotto parfait !

Tête à tête avec Cyrille Zen

Finaliste de l’émission Top Chef 2012, Cyrille Zen ou « le candidat 1 étoile » a quitté l’Auvergne pour quelques jours, histoire de passer derrière les fourneaux de l’Alcazar.

Dès le début de la diffusion de Top Chef 2012, chacun de nos candidats préférés s’active dans la cuisine du restaurant l’Alcazar, pendant deux semaines. Aujourd’hui, c’est Cyrille qui cuisine. Au menu : duo de foie gras mi-cuit poêlé autour des fruits rouges, cabillaud et suprême de volaille, chorizo et asperges, et pour terminer, poire et crumble au caramel salé.
Relativement discret et peu exposé aux médias (si l’on compare avec son acolyte Norbert !), on en a profité pour lui poser quelques questions… Et bien à ma grande surprise, Cyrille Zen est bien plus bavard qu’il n’y paraît !

Parmi les chefs du jury, lequel préfériez-vous ?
En fait, il y en a deux qui m’ont marqué : Marx et Piège. Thierry Marx, c’est quelqu’un que j’admire beaucoup. A la base, il n’était pas cuisinier, il travaillait pour l’armée. Et arriver à son niveau, deux étoiles et une vraie signature culinaire, c’est admirable. Jean-François Piège, c’est un chef surprenant. Il arrive quand même à faire d’un jambon coquillette un grand plat. C’est fort !

Entre nous, le chronomètre dans l’émission, c’était surtout pour le spectacle ?
Tout était une affaire de montage. Parfois, en 5 secondes, on nous a vu terminer de dresser 4 assiettes, les napper de sauce, en nettoyer les bords… En réalité, quand on nous disait : vous avez 30min pour faire tel plat, il n’y avait aucun traitement de faveur. C’est d’ailleurs ce qu’il m’est arrivé avec le rouget, je ne sais pas si vous vous souvenez. J’ai perdu aux ateliers « reconnaissance de produits », et me suis retrouvé avec une demi-heure pour réaliser un plat avec le rouget. A l’inverse, Jean (ndlr : gagnant 2012) avait 1h30 devant lui. Pourtant, j’ai remporté le vote du jury avec mon plat ! Le temps rythme le jeu.

En parlant de Jean, avez-vous testé son restaurant ?
Oui, moui… C’est « Paris » quoi !

Allez-vous augmenter vos tarifs comme il l’a fait ?
Non, mon menu déjeuner est et restera à 20€. Je ne vois pas l’intérêt de l’augmenter.

Comment avez-vous fait entre le restaurant et le tournage ?
Et bien ça tournait, tant bien que mal ! Il y avait mon second et ma femme, heureusement. Mais il est vrai que ça m’a pas mal occupé l’esprit pendant les épreuves. Je devais assurer les deux !

Pourquoi avoir fait cette émission ?
Je suis quelqu’un de très timide, d’introverti. Cette émission, c’était un peu un défi pour moi. Ca m’a permis d’être plus à l’aise avec les autres, notamment avec mes clients. Vous voyez, aujourd’hui, j’ai fait le tour des tables à la fin du repas. Je ne le faisais quasiment jamais avant. Je sortais rarement de ma cuisine !

A quel point cette aventure a t-elle changé votre quotidien ?
Avant, il fallait réserver 1 mois à l’avance pour manger chez nous. Aujourd’hui, c’est 4 mois à l’avance qu’il faut s’y prendre ! Et puis, j’ai beaucoup de demande pour des stages, apprentissages et même pour des postes de cuisinier. Avant on avait du mal à trouver des employés, maintenant, on reçoit des CV à l’appel ! Et puis, on me propose différents projets : bouquins, interventions télévisées, même des postes de chef pour des restaurants étoilés à l’étranger…

Pour les futurs nouvelles recrues, vous êtes comment en cuisine ?
Très maniaque et perfectionniste ! Je m’énerve rarement, mais j’aime que les choses soient faites comme je le souhaite. J’aime travailler dans le calme.

Et pour les futurs candidats Top Chef, un conseil ?
Avant tout : soyez passionnés. Après, il faut savoir accepter la critique, se remettre en question. Même en étant chef étoilé, ils ne m’ont pas épargné vous savez… Et je répondais « oui Chef  » !

Duo de foie gras autour des fruits rouges

Cabillaud, asperges, chorizo

A savoir :

La Bergerie de Sarpoil
Sarpoil, 63490, St-Jean en Val
Fermé les dimanches soirs, mardis et mercredis toute la journée.
Tél : 0473710254
Prix : 20€ (déj. entrée, plat, fromage ou dessert) ; menus 30, 44, 55 et 75€ (menus soir, de 3 à 7 plats)